Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les billets de Pimousse

Il y a deux ans, Neko demandait asile chez Jieffe avec force ronrons, câlins et regards tendres et suppliants.  Il était maigrichon et perdu.  On l'a nourri et répondu à ses demandes d'amour.  Aujourd'hui, c'est un tout beau chat, en bonne santé, heureux et terriblement amoureux de Jieffe, à qui il a aussi offert un réconfort dans des moments difficiles.  Reconnaissance ?  Peut-être.  Ou tout simplement plus humain que ceux qui l'avaient abandonné.

Hier, une petite chose adorable est arrivée dans le même jardin, avec les mêmes demandes.  D'amour surtout.  Accrochée à notre épaule, poussant la tête dans notre cou, comme pour se convaincre qu'on est "des gentils", comme pour pouvoir se laisser aller un peu, en confiance, arrêter quelques instants d'être sur le qui-vive, aux aguets, juste se pelotonner dans des bras amis.  Elle semble un peu malade… ou tout simplement enrhumée et stressée par la vie solitaire.
Hier, c'était ma date d'anniversaire et l'arrivée de cette petite bête sonne un peu comme un cadeau supplémentaire.

Quelquefois, j'hésite à avouer que j'ai plus de sentiments pour mon chat que pour la plupart des humains.  Pourtant, c'est vrai.  Il arrive au même rang que mes proches.  Nephtys m'accompagne depuis un peu plus de quatorze ans. Jamais une déception, un amour toujours inconditionnel, une confiance à toute épreuve.  Qui peut parler d'une personne en ces termes ?

Chaque jour est un cadeau et je le soupçonne même quelquefois de rester en plus ou moins bonne forme juste pour moi…  Avec le traitement médicamenteux qu'un vétérinaire véreux lui avait prescrit pour son sida, il devrait être mort aujourd'hui.  Sauvé à temps par un concours de circonstances et grâce à un vétérinaire qui m'a informé que donner des corticoïdes à un chat immuno-déficient, c'était vouloir sa mort à court terme, il vieillit maintenant tranquillou à mes côtés.  

Je n'ai pas de tendance militante, pour quelque bonne cause que ce soit, mais, depuis toujours sensible à la cause animale.  Trop sensible pour militer, incapable de regarder une image ou une description de souffrance animale.  Pour vous dire, je zappe le décès de la mère de Bambi et je ne visionne jamais de films mettant en scène une histoire animale.  J'admire ceux qui y parviennent et qui se forcent à visionner des horreurs pour pouvoir les dénoncer… et je les remercie d'exister.

Pas militante donc, mais là, j'ai quand même envie de pousser un cri.  Un cri contre tous ces f** de p**  qui maltraitent ou qui se débarrassent de leur animal sous des prétextes aussi divers que stupides et irresponsables.  "il est devenu trop gros et il mange trop", "il aboie trop", "il est vieux",…  Ca paraît idiot de devoir le préciser, mais c'est sûr que si tu adoptes un Saint-Bernard, il pèsera plus de  2kg à l'âge adulte, qu'il risque d'aboyer car un chien, ça aboie et qu'il faudra quelquefois le soigner car un animal, ce n'est pas une peluche et ça vieillit aussi.  
Et ton gosse, quand il sera ado, qu'il aura des lunettes, de l'acné et qu'il s'enfilera 5 giants à midi, tu vas aussi l'abandonner parce qu'il est devenu moche et qu'il te coûte trop cher ?

Envie aussi de faire comprendre que les chats DOIVENT être stérilisés.  Leur vie s'en trouve améliorée, moins de maladies, espérance de vie beaucoup plus longue, et, surtout, moins de chatons qui finiront soit euthanasiés, soit errants et malades.  Il faut absolument arrêter de leur prêter des sentiments humains et croire qu'un chat opéré est malheureux.  Un chat non stérilisé répond à l'appel instinctif de ses hormones et pas à un coup de foudre pour une belle fifille.  Un chat stérilisé sera plus heureux qu'un chat non opéré qu'on empêcherait de sortir, qui s'enfuira à la moindre occasion et reviendra avec des blessures de guerre ou des maladies mortelles, comme le sida félin.  Ces chats malades contamineront évidemment aussi des chats bien soignés et stérilisés.  Là, je parle en connaissance de cause : le sida de Nephtys, on le doit forcément à un chat errant avec lequel il aura eu "des mots".

Je n'ai pas fait le calcul moi-même mais sachant qu'un couple de chats peut avoir deux portées de cinq ou six chatons par an, qui eux-mêmes pourront se reproduire de la même manière, on peut imaginer facilement qu'après moins de cinq ans, le couple de départ sera à la tête d'une famille de plus de 15.000 chats.  Faut-il un autre argument pour convaincre de l'utilité de la stérilisation ?

Comment conclure ?  Si tu n'es pas capable de prendre soin d'un animal, abstiens-toi !

 

Photobucket

 

MAJ 28 août : Après enquête, la petite chatte a une famille... une sinusite... et un caractère particulièrement affectueux  !
Le reste de l'article n'en demeure pas moins vrai.

Published by Gi - - Billets de pimousse, Chat !

commentaires

Grazie 30/08/2011 09:45



Tout à fait d'accord.... même si je n'ai pas de chat ou de chien, j'en ai eu et j'ai souffert de la cruauté du voisinage puisque l'un de mes chats à été tué par un crétin de voisin.


Bref, tu as un animal, tu assumes jusqu'au bout, c'est sur, je suis pleinement d'accord avec toi.


Dans un autre registre, nous avons des poissons dans note étang et nous en avons perdu 17, manque d'oxygène apparemment, j'en ai pleuré tellement j'étais triste de les voir remonter à la surface
l'un après l'autre. Nous en avons racheté, ils ont toute la place dont ils ont besoin, les plantes en suffisance pour se nourrir et de l'oxygène à profusion (et non en perfusion)



Gi 30/08/2011 10:24



ah oui, l'oxygène, en perfusion, c'est dangereux... même pour un poisson !

Et c'est vrai, que ce soit un chat, un chien, un poisson rouge, un hamster ou une tortue...  Les gens ne se rendent pas compte que ce sont des êtres vivants.  Et le phénomène de mode
aussi, ne rend pas service aux animaux : combien de Dalmatiens vendus (souvent issus de consanguinité par esprit mercantile) après la sortie du film ?  Et combien ensuite ont été abandonnés,
parce que, finalement, ça prend trop de place et de temps ?
J'imagine aussi que la vente de rats domestiques a dû connaître un boom à la suite de Ratatouille...  Je me demande combien vont se retrouver abandonnés aussi... 

Bref, il y aurait de quoi écrire des pages et des pages...



bruna 29/08/2011 19:58



OUWAAH...T'es ma soeur donc j'te connais bien mais quel talent dans l'écriture c'est criant de vérité. j'espère que cela fera prendre concience à tous ceux qui
cette année encore ,ont abandonné leur petit compagnon mais connaissent-ils le sens du mot moi en tout cas je n'abandonnerai jamais freddy,blanchette,brunette et
sophie non plus meme si elle a fait de la peine à sa tantine.



Gi 29/08/2011 23:05



Ouh merci !!!!!


Tiens, c'est vrai ça, un petit article sur le miracle de Sophie!  M'en vais fouiller mes archives photos !  Comme ça, ptête qu'on redeviendra copines, elle et moi !  Nièce ingrate
!



valeria 27/08/2011 01:13



Très beau et juste...


Mon petit canel nous a quitté il y a 1 mois de par la cruauté du voisinage. (empoisonnement)


Après être resté chez le vétérinaire 3 jours sous perfusion, nous n'avons pas pu le sauver.


Un chat magnifique que tout le monde m'enviait.



Gi 28/08/2011 13:00



C'est particulièrement ignoble et lâche.
Et je suis bien désolée pour toi et tes enfants qui ont dû être bien tristes aussi.



Andiamo 26/08/2011 17:04



J'ai eu trois chiens, tous morts de vieillesse, j'y pense souvent à ces gentils toutous.


Vu un jour dans un hôtel (authentique)


Nous acceptons les chiens et chats car :


Ils ne s'essuient pas leurs chaussures avec les dessus de lits.


Ils ne partent pas avec les peignoirs.


Ils ne bouchent pas les toilettes.


 


Etc...Etc ];-D



Gi 26/08/2011 20:22



Merci Andiamo !
Tu me fileras l'adresse de l'hôtel... on ne sait jamais !
Ils auraient pu ajouter : "ils ne se bourrent pas la gu... tous les soirs en "all in" ;-)



Hébergé par Overblog