Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les billets de Pimousse

Au début, il y avait Brunette et Blanchette.  Deux petites chèvres adoptées pour s'occuper de débroussailler le fond du jardin de ma sœur.   L'endroit idéal pour elles : une petite maison en dur avec de la paille pour être bien au chaud la nuit.  Un grand jardin pour batifoler.  Et des gens qui viennent souvent tailler une bavette en apportant des friandises.  Pour des petites chevrettes, c'est le pied !  Enfin, c'est le sabot ! 

 

Photobucket

Elles avaient toutes les deux cinq mois quand elles sont arrivées dans le jardin.  Mais Brunette commençait à grossir... Démesurément ! 

Un matin de novembre, il s'est passé un truc bizarre.  Si elle n'était pas si jeune, on pourrait presque penser qu'elle est en train de perdre les eaux.   Il a pourtant fallu se rendre à l'évidence : Brunette était sur le point de donner naissance à un petit chevreau !   Et, à la lecture de livres spécialisés, c'était d'autant plus inconcevable que les chèvres mettent bas avant la belle saison... pas avant l'hiver !

Bon, bin faut prendre les choses en main :
Etudier la page concernant  "la reproduction" ... On avait "sauté" cette page... sûr de ne jamais en avoir besoin... 
Créer un petit coin chaleureux pour Brunette. 
Opération "on-se-prépare-au-pire" :  Un chronomètre pour le calcul de la fréquence des contractions et une paire de gants de chirurgien... Au cas où.  On ne sait pas très bien au cas où quoi mais bon, on ne sait jamais !

On est dimanche...  Les vétérinaires de garde ne peuvent pas se déplacer.  En cas de problème, il faut leur amener l'animal.  Chouette !  Ca va être simple si ça se complique !
Le conseil récurrent des vétérinaires contactés : "Faut la laisser tranquille, elle se débrouillera toute seule, et ça devrait aller assez vite."  Seulement, les heures passent... et Brunette n'évacue toujours pas son petit.

Puis, deux pattes se présentent... et se bloquent...
Un médecin qui n'était pas de garde, finit par accepter de se déplacer.  Mais ça se complique !  Pas moyen de libérer la pauvre bête.

Embarquement dans la remorque avec cette pauvre Brunette qui souffre le martyre...
Césarienne.  On sort une petite chevrette.  On la nommera plus tard Sophie, rapport à la Comtesse de Ségur et à ses célèbres  "Malheurs de…"
Pendant que le chirurgien s'occupe de la mère, Beau-Frère s'occupe de frictionner le bébé.  Elle risque de mourir de froid.  Faire circuler le sang est le seul moyen de la réchauffer.  Sur une journée, Beau-Frère aura été sage-femme, puériculteur et secouriste !

Retour à la maison.
Brunette est encore sous l'effet de l'anesthésie.
Elle n'aura pas de montée de lait.  Pour elle, le bébé chèvre qui est à côté d'elle n'est pas son bébé.  Elle n'était pas consciente quand il est né.

Nouveau problème : comment nourrir une chèvre à peine née, un dimanche soir, quand sa mère ne la reconnaît pas ?
De nouveau, la vie de Sophie est en péril.
Elle a besoin du colostrum, ce premier lait maternel, vital pour le bébé.  Il doit le prendre dans les heures qui suivent sa naissance pour fabriquer son immunité.  Sa vie en dépend.

A nouveau problème, nouvelle solution : "Super Neveu" trouve une ferme qui accepte de leur vendre du colostrum de je ne sais plus quel autre animal...

C'est à ce moment-là que Sœur a obtenu son brevet homologué "Maman nourricière officielle" de Sophie avec biberons toutes les x heures !

 

Photobucket

  C'est-y pas croquignolet ??????

 

Photobucket

Et tout le monde adore lui donner le biberon !!!!  On se battrait pour le faire !

Bébé Sophie fait l'unanimité...  Elle est magnifique et drôle !

Photobucket

 

 

Photobucket

 

 

Photobucket

 

 

Photobucket

 

 

Photobucket

 

 

Photobucket

 

 

Photobucket

 

 

Photobucket

 

Pendant ce temps, Brunette se remet doucement de ses émotions.  Elle est toujours dans son petit nid, à la cave...  On lui présente Sophie, pour les habituer l'une à l'autre. 
Toute la famille se relaie à la cave, quitte à y passer une grande partie de la nuit assis par terre !  Sophie se pelotonne sur les genoux et Brunette, frileuse, se glisse sous le plaid...  
Photobucket

 

Brunette et Sophie sont sauves.  Mais c'est la mauvaise saison et on ne peut pas mettre le bébé dehors avant le printemps !
Qu'à cela ne tienne !  Sophie sera élevée pendant plusieurs mois dans la maison.  Elle dort à la cave, au fond d'une armoire douillettement aménagée avec sa maman (la maman chèvre hein... pas ma sœur!  Suivez, bon sang !). 

Photobucket

 

Elle raffole de son biberon, grandit, grandit, grandit et devient, forcément, extrêmement sociable !  Elle ne quitte Soeur qu'à contrecoeur...

Photobucket

 

 

 

Photobucket

Au printemps, retour à l'extérieur.
Il faut s'habituer à trois.  Au début, c'est pas gagné.  Sophie n'est pas des leurs.  Elle doit se défendre et installer sa place.  Mais si la petite est très sociable, elle n'en a pour autant pas moins de caractère !  Faut pas lui marcher sur les sabots !  Ah mais ho !!!!   Donc, après quelques "divergences d'opinion" avec les deux autres, Sophie a trouvé sa place !  Elle aimerait bien encore rentrer dans la maison et se coucher sur le fauteuil, près de l'ordi... et les humains de la famille aimeraient ça aussi... mais les deux autres n'apprécient pas trop et le lui font bien comprendre quand elle retourne au jardin.  Donc, fini le fauteuil.  On a gardé des biberons longtemps… trop longtemps sans doute, mais c'était tellement chou de lui donner…

Aujourd'hui,  10 mois plus tard, elle est en pleine santé et intrépide... On aurait dû l'appeler "MêmePasPeur" !

Par contre, depuis cet été, elle ne m'aime plus très fort : elle mange goulûment les friandises que je lui apporte (oui hein, faut pas déconner, d'abord l'estomac, ensuite les règlements de comptes !), mais dès que tout est avalé, c'est la fête à mes guibolles !  (Rrronndidjouuuu,  qui c'est qui lui a dit que des cornes lui étaient poussées sur le crâne ????).   Je ne sais pas ce qu'elle me reproche...  A mon avis, je sens le bouc !
C'est ennuyant Parce que moi, j'aimais bien quand elle me faisait des tendres câlins !!!!!!

Photobucket

 

 

Photobucket

Sophie, c'est une bien jolie miraculée !
Et il faut que je parte à sa reconquête !

Published by Gi - - Billets de pimousse

commentaires

cure for snoring 07/01/2014 12:09

What an experience! I am sure that everyone in your family had pitched in to make the new comer cozy and feel at home. The baby goat looks so beautiful. I am so glad to know that it is doing fine!

Bof. 09/09/2011 20:00



Quel poids, desossée?



Gi 24/09/2011 09:39



Elle est trop savoureuse vivante pour envisager de la peser sans os



Sirius 08/09/2011 08:30



Belle histoire, si bien racontée et illustrée!



Gi 24/09/2011 09:37



Merci :-)



Sylvaine Bertrand 05/09/2011 22:14



J'adore les belles histoires qui finissent bien snif !!



Gi 05/09/2011 22:22



Aah ça, elle finit très bien celle-ci !  Sophie n'aurait pas pu trouver mieux comme maison d'accueil ! 



Andiamo 05/09/2011 19:55



Elle va vous faire devenir chèvre !



Gi 05/09/2011 22:20



Oui, ça a fait tout un fromage ici !



Hébergé par Overblog